Bruno Delport : pas de regrets d’avoir quitté Les Indés Radios

Mardi 22 Avril 2014



Dans un entretien accordé à Télérama, Bruno Delport, directeur général de Radio Nova depuis 16 ans, déplore "l’enterrement de la RNT" (Radio Numérique Terrestre) et indique être coincé "avec seulement vingt-six fréquences". Il a également dû trouver 2,5 M€ de recettes publicitaires après avoir quitté Les Indés Radios. Pour autant, il ne le regrette pas…


Au sujet de son départ du GIE Les Indés Radios, Bruno Delport explique avoir quitté  "un système qui nous garantissait un chiffre d’affaires. A présent, nous sommes seuls sur le marché. Mais nous ne regrettons pas puisque nous avons retrouvé la maîtrise de nos écrans publicitaires : nous choisissons nous-mêmes quand et comment intégrer la publicité dans les programmes, en évitant les interruptions intempestives de concerts par exemple. Nous avons aussi désormais la capacité de monter des opérations spéciales créatives avec nos annonceurs, comme récemment l’émission 2h15 avant la fin du monde réalisée en direct de Montréal pendant une semaine, avec le soutien de l’Office de Tourisme du Québec. L’ADN de Nova, c’est de ne jamais voir ses contenus dictés par autre chose que nos envies, nos centres d’intérêts et une volonté de toujours suivre les groupes et créateurs émergents".

Quant à la mise en place de la RNT, Bruno Delport reste sur ses positions : "Il ne se passe rien... C’est la merde ! Il y avait pourtant moyen d'émettre davantage sur le pays grâce à la RNT, mais les gros réseaux assis sur leur tas d’or ont décidé de massacrer la radio numérique. Donc nous restons coincés avec un paysage sclérosé et seulement vingt-six fréquences pour Nova".
Lors de la dernière 126 000, radio Nova est une nouvelle fois parvenue à se hisser au point d'audience nationale.



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap