Bruno Delport : "Tout va bien pour Nova !"

Mardi 15 Janvier 2013

Nova, c’est plus de 30 ans de curiosité joyeuse, et une tendance certaine à ne rien faire comme les autres. Symbole de la contre-programmation triomphante et du cassage de codes… elle ne gagne pas à tous les coups, puisque cette fois, elle n’apparait pas dans les sondages.


Bruno Delport : "Tout va bien pour Nova !"
"Un coup on y est, un coup on n’y est pas !" Bruno Delport, directeur de Radio Nova, n’a pas l’air plus traumatisé que ça. Pour octobre-novembre 2012, sa radio avait « fait » près de 580.000 auditeurs/jours en audience cumulée. Cette fois, elle passe sous la barre des 526.000 auditeurs. "C’est typiquement la marge d’erreur", explique-t-il. Il est vrai qu’à quelques dizaines de déclarations près, une radio de quelques 500.000 auditeurs/jour peut passer instantanément de l’ombre à la lumière.
 
La radio se jardine saison après saison…
"En ce qui nous concerne, il ne nous manque pas grand-chose, puisque nous sommes à 0.9 points d’audience nationale. Exactement comme l’an dernier. Mais là où nous avons de bonnes raisons de nous réjouir, c’est que notre part d’audience passe de 0.6 à 0.7 grâce à une très bonne durée d’écoute : 113 minutes, c’est la meilleure durée d’écoute de tous les programmes musicaux ! Notre part d’audience est bonne, et notre quart d’heure moyen n’a jamais été aussi fort". Bruno Delport affiche donc une réelle sérénité. Les indicateurs sont au vert, et les fondamentaux très bien orientés.
 
Pour lui, la radio est un media qui nécessite une patience de jardinier. "Le média radio continue de se porter très bien ! Les Cassandre que l’on a entendus nous dire que ce média était menacé peuvent aujourd’hui se taire ! Même la radio musicale, qui accuse des fluctuations d’audience naturelles, reste stable si vous regardez les chiffres de ces 5 dernières années. Sauf que rien ne se fait dans la facilité. Ce média nécessite de se réinventer en permanence. Il faut constamment innover, créer. Sur le long terme, ceux qui ne bougent pas régressent ".
 
Jean-Charles Verhaeghe, MYConseils.fr pour LLPR

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Janvier 2013 - 14:49 Une hausse pas si "Classique"

septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

10.5

En Belgique, entre janvier et septembre 2016, les investissements publicitaires à la radio ont augmenté de 10.5% par rapport à la même période de l’année dernière.












Toute l'actualité #radio de ce vendredi 24 février. À lire ; https://t.co/SFfmOg2pfc
Vendredi 24 Février - 17:47
Bel RTL (@BelRTL) au cœur du carnaval de Binche. https://t.co/UeA6yaYTXI
Vendredi 24 Février - 10:00
L'effet Wow de Brandy Jingles (@BrandyJingles). https://t.co/msb1RD8Ypf
Vendredi 24 Février - 09:08




Le Magazine

#86 - Magazine La Lettre Pro N°86

DOSSIER Spécial - Angleterre  €

Louise Ekland : la plus française des British !  €

Alex Taylor : made in France  €

My RNT is rich  €

Le podcast, l’autre avenir de la radio ?  €

Les coulisses de l’Appel du 18 juin  €

Dix temps forts au Salon de la Radio  €

Auclair sait tout faire  €

La production publicitaire radio en Angleterre  €

WRS, la plus british des radios suisses  €








Le Magazine

#85 - Magazine La Lettre Pro N°85

Olivier Huart : "La radio, ce sont nos racines"  €

France Bleu Toulouse : la tentation régionale  €

Pascale Clark va mettre le BoxSons  €

Cap vers le Grand Est…  €

Quelle est la recette des émissions de Jacques Pradel ?  €

Les petites oreilles traînent partout !  €

The Voice of the Lizard résonne en Thaïlande  €

Radio Scoop mise sur le digital et les événements  €

"Les Indés Radios doivent être présents sur tous les supports"  €