Belgique : analyse de l'impact de la pub radio

Jeudi 2 Juin 2016



Avec les nouvelles technologies, les techniques publicitaires ne cessent de s’étoffer de nouveaux outils censés capter l’attention d’un public toujours plus volatile. Dans ce contexte, les médias "classiques" voient leur force de frappe challengée, voire remise en cause, et sont confrontés de plus en plus souvent au dilemme des marketing managers en matière d’allocation des budgets publicitaires.


Afin d’objectiver le débat, IP Belgium, la régie publicitaire leader sur le marché francophone, a mesuré pendant 5 mois l’efficacité de 40 campagnes radio auprès de 8 000 répondants de 18 à 64 ans. Première étude à grande échelle du genre pour le sud du pays, "R-Force" analyse l’impact de la radio à la fois sur des critères quantitatifs et qualitatifs : la notoriété top of mind, spontanée et aidée de la marque ainsi que l’impact sur l’appréciation, la recommandation et l’intention d’achat.
 
Ce lundi 6 juin, à 11h, les experts de la régie IPB présenteront les résultats de cette première analyse d’ampleur pour le sud du pays.
 


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter