La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Baptême du feu pour Tristan Jurgensen

Mercredi 19 Novembre 2014



Avant de prendre la tête des stations musicales de RTL Pôle Radio (Fun Radio et RTL2) en qualité de directeur général, Tristan Jurgensen était le directeur général de RTL Net, filiale digitale du pôle radio RTL. Depuis le 1er, septembre dernier, il a succédé à Jérôme Fouqueray. Ce matin, Tristan Jurgensen a analysé son premier sondage...


Pour sa première vague Médiamétrie à la tête des Musicales de RTL Group, Tristan Jurgensen aurait pu vivre une situation plus délicate
Pour sa première vague Médiamétrie à la tête des Musicales de RTL Group, Tristan Jurgensen aurait pu vivre une situation plus délicate
Vous avez l'air content ? "C'est le cas. dans un marché de rentrée traditionnellement difficile... La vague de rentrée de Médiamétrie n'est jamais celles des Musicales" explique ce matin Tristan Jurgensen, relativement pressé d'aller féliciter ses équipes. Celles de Fun Radio et de RTL2 : "nous bénéficions d'une PDA inchangée pour les deux stations. Nous avons même grignoté quelques points et RTL2 signe un bon sondage".
Et le directeur général des Musicales de RTL Group d'évoquer trois enseignements de cette première 126 000 de la saison : "Premièrement, le précédent score de RTL2 était atypique. Un score de 4.6 correspond davantage à RTL2 qu'un 4.2. Deuxièmement, nous sommes devant RFM, Virgin Radio et Chérie FM. Nous les distançons même si nous ne bénéficions pas de la même couverture.
Et puis troisièmement, c'est, je dirai, la cerise sur le gâteau, malgré une seule nouveauté à RTL2, l'arrivée de Stéphanie Rénouvin à la matinale avec Christophe Nicolas, ce créneau enregistre une hausse de 5 points. C'est vraiment un bon signe pour la suite de la saison
".

Piliers et patience : les fondamentaux de Fun Radio

Des évolutions pour Fun Radio ? : "elles sont dans la profondeur du trait" note Tristan Jurgensen. Des ajustements que l'auditeur n'entend pas forcément mais le travail semble être quotidien. Et puis, la station s'appuie sur certains piliers : "1.5 millions d'auditeurs qui écoutent chaque matin Bruno Dans La Radio ainsi que de belles performances sur les tranches musicales qui sont orientées à la hausse".
Néanmoins, la soirée ne parvient pas à tenir toutes ses promesses : "oui mais ces deux rendez-vous que sont Lovin'Fun et MiKL sont nouvellement installés. Sur la durée, l'audience devrait progresser. Il faut du temps" insiste le directeur général.

Et chez les concurrentes ? Tristan Jurgensen évoque NRJ : "c'est la radio qui s'effondre sur cette vague. Je le rappelle les Musicales souffrent. NRJ souffre sur cette vague mais également sur une an. Ce matin, je préfère être dans ma situation que dans la leur".
Certes, pour autant, Fun Radio n'est pas cette fois-ci la deuxième musicale de France : "c'est vrai... Mais ça va, ça vient. Nous sommes au coude à coude avec Skyrock. La prochaine fois, nous serons probablement devant" espère Tristan Jurgensen qui signait ce matin son baptême du feu.
La prochaine fois, ce sera le 15 janvier...


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Décembre 2014 - 09:00 France Info s'intéresse à la 126 000