Audiences en Belgique : la RTBF au Zénith

Lundi 24 Août 2015



La deuxième vague des audiences CIM Radio 2015 (couvrant la période avril-juin ) consacre les radios de la RTBF à leur meilleure part d’audience jamais réalisée : 37,2%; avec en plus VivaCité, n°1 au classement des radios belges francophones. Détails...


VivaCité redevient, comme il y a un an dans la vague 2014-2, la première radio de la Fédération Wallonie-Bruxelles
VivaCité redevient, comme il y a un an dans la vague 2014-2, la première radio de la Fédération Wallonie-Bruxelles
C’est de la meilleure des façons que les radios du service public abordent la rentrée de la saison 2015-2016. Selon la vague d’audiences W2015-2 publiée par le CIM jeudi dernier, le public de la Fédération Wallonie-Bruxelles plébiscite leurs programmes.
Les cinq chaînes de la RTBF comptabilisent en effet une part de marché jamais atteinte de 37,2%, soit bien plus d’un auditeur francophone sur trois. Ce n’est rien de moins que le meilleur résultat historique pour l’offre publique ! Toutes les chaînes de la RTBF sont en progression ou pour le moins stables, tant en parts de marché qu’en nombre d’auditeurs ou en durée d’écoute.

Cette vague qui recouvre le deuxième trimestre de l’année en cours constitue donc une forte consolidation pour le groupe RTBF qui a vu sa part de marché globale progresser tout au long de la saison 2014-2015 : 32,8 % au dernier quadrimestre de 2014, 35,3% au premier trimestre de 2015 et donc 37,2 % au deuxième. Autre satisfaction : côté nombre d’auditeurs, les radios de la RTBF ne sont pas en reste en ayant rassemblé en moyenne, au cours de ce sondage, 1.869.310 auditeurs (+5%) chaque semaine, soit 55% des auditeurs belges francophones (3.406.350 par semaine).

Ces progressions sur tous les critères amplifient le leadership global de la RTBF dans le paysage radio francophone, largement acquis maintenant sans discontinuer depuis 2012.
Au niveau de l’analyse par radio, une des satisfactions de la RTBF concerne le leadership de sa radio de proximité : avec une part de marché de 15% (contre 14,6 % lors de la vague précédente et 13,7% en début de saison), VivaCité signe une percée considérable et est la radio numéro 1 avec la meilleure part d’audience en Communauté française de Belgique. Elle est écoutée chaque semaine par 920.000 auditeurs, soit une progression de 45.000 auditeurs hebdomadaires (+5%).

De Classic 21 à Pure FM...

La Première a de toute évidence convaincu ses jeunes auditeurs des choix qu’elle a effectués et des modifications qu’elle a apportées au cours de la saison écoulée puisque qu’elle a recruté en moyenne par semaine plus de 47.500 auditeurs (+22% !) de 25 à 54 ans, tandis que sa part de marché est stable auprès de l’ensemble des auditeurs (6,7%).
Les radios musicales de la RTBF ont aussi le vent en poupe... Classic 21 a progressé en nombre d’auditeurs (601.000, soit un mieux de 12.000 par semaine) et a vu sa part de marché monter de 8,1% à 9,1% à la fin de l’année 2014 puis de 9,1% à 9,4% sur le dernier semestre de la saison. Classic 21 est aussi la radio que l’on écoute le plus longtemps en Belgique francophone (plus de 3 heures d’écoute quotidienne moyenne).

Si Classic 21 est habituée aux vagues positives successives, c’était moins le cas ces derniers temps pour Musiq’3. Or, là aussi, la progression de la chaîne classique est particulièrement significative puisque, après une baisse en début de saison, elle est revenue à son niveau d’il y a un an en doublant sa part de marché (2,3% contre 1,1% lors de la vague précédente), profitant probablement de l’effet du concours Reine Elisabeth et du Festival Musiq’3. De plus, elle augmente quasiment de moitié le nombre de ses auditeurs hebdomadaires (183.000 contre 127.000 précédemment, soit +44%).

Enfin, Pure FM poursuit sa tendance à la hausse : 2,7% lors de la dernière vague de 2014, 3,5% lors de la première de 2015 et maintenant 3,7%, grâce à une durée d’écoute de 2h11/jour, en hausse de 9% et à 350.000 fidèles chaque semaine.
 

Francis Goffin, directeur général des radios de la RTBF - Tous droits réservés
Francis Goffin, directeur général des radios de la RTBF - Tous droits réservés

"la très bonne santé du groupe" selon Francis Goffin

Pour Francis Goffin, qui, comme Eric Gilson (VivaCité), Marc Ysaye (Classic 21), Rudy Léonet (Pure FM) et Dominique d’Olne (Info radio), entame son 3e mandat de 6 ans à la direction générale des radios de la RTBF : "Les résultats de cette vague d’audiences sont bien évidemment tout à fait historiques et formidables pour la RTBF. Mais au-delà de cela, je vois surtout qu’ils viennent clôturer en beauté une saison record pour la RTBF (à plus de 35% en moyenne). Ceci confirme la très bonne santé du groupe observée maintenant depuis plusieurs années, malgré la volatilité de la durée d’écoute difficile à mesurer en radio qui peut influencer à la hausse ou à la baisse les résultats en part de marché par vague. Les auditeurs sont de plus en plus fidèles au service public qui constitue incontestablement la première source d’information, de divertissement et de culture en Belgique francophone, en rassemblant chaque semaine plus d’un auditeur sur 2".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille