Arthur : "j’aimerai avoir 100 fréquences"

Samedi 20 Avril 2013



Invité du "Buzz Média Orange-Le Figaro", l’animateur Arthur a évoqué son actualité sur TF1 mais également celle de la radio. Propriétaire de la station Oüi FM, Arthur est revenu sur la santé financière de Oüi FM et sur son positionnement sur la RNT. Il s’est dit confiant quant à la prochaine 126 000 qui concernera la zone de Paris.


Arthur : "j’aimerai avoir 100 fréquences"
Pour Arthur, le rachat de Oüi FM s’avère être "un excellent investissement à tous points de vue. J'ai acheté une radio qui était un peu sur le déclin et qui avait de graves problèmes financiers (…) Sur le plan financier, c'est une radio qui ne perd plus d'argent. L'hémorragie a été stoppée". Rappelons que la station est dirigée par Emmanuel Rials.


Avec désormais 25 fréquences, Oüi FM poursuit donc son développement en France : "j'aimerais bien évidemment avoir cent fréquences mais en disposer de vingt-cinq n'est déjà pas si mal. Nous avons aussi obtenu Strasbourg. D'autres nombreuses fréquences sont encore à disposition, j'espère que certaines vont nous être attribuées".

Arthur défend la RNT

"Pour exister en national, il faut faire un point d’audience, il faut être dans au moins les 52 principales villes de France. Aujourd’hui, c’est impossible. Par exemple, à Lyon, il n’y aura plus de fréquence à Lyon, sauf trouver quelqu’un qui veuille la vendre et là on parle de trucs de dingue".  Selon Arthur, "la RNT va permettre aux opérateurs comme nous de bénéficier d’une couverture nationale et se retrouver et pouvoir d’égal à égal avec nos concurrents qui vont pour que la RNT n’existe pas (…). La RNT tout le monde y viendra, on n’arrête pas la technologie".



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap