Alexis Thiebaut quitte Voltage

Vendredi 20 Mai 2016



Alexis Thiebaut, l'animateur du Morning de Voltage, a pris la décision de ne pas présenter une troisième saison de "Voltage Réveille Paris". Alexis Thiebaut animera sa dernière matinale le 1er juillet prochain. Avant de fermer le micro, il en a profité pour faire le bilan de ces deux saisons et pour répondre aux questions de La Lettre Pro de la Radio.



LLPR - Tu as fait le choix d’arrêter l’animation du Morning Voltage Réveille Paris. Qu’est-ce qui t’as encouragé à prendre cette décision ?
AT -
Les raisons de mon départ sont multiples. Outre le rythme de vie qui n’est pas le plus simple, c’est avant tout une question de contenu. J’ai pris un réel plaisir à animer ce morning pendant 2 ans, mais j’avais tendance à moins m’y reconnaître ces derniers mois, à m’y sentir moins à l’aise à cause notamment des sujets abordés dans l’émission. Par ailleurs, après avoir présenté sur Sud Radio un magazine d’information et de politique entre 2012 et 2014, je crois aujourd’hui avoir envie de revenir à davantage de contenu journalistique et d’information. Pas simple, car mon parcours atypique (entre journalisme et divertissement) a du mal à entrer dans une case.

LLPR - Tu as évoqué une fatigue récurrente. Quel aura été ton rythme et des astuces pour tenir durant cette nouvelle saison ?
AT -
En prenant les commandes du morning de Voltage, je savais que j’adoptais un rythme de vie très particulier. Coucher vers 21h, lever à 4h. Vie sociale et familiale pas toujours très simple. Mais soyons honnête, on se lève tôt certes, mais pour faire le plus beau métier du monde. Il serait donc malvenu de se plaindre. Mon astuce : sieste de 30 min après le déjeuner.


LLPR - Que gardes-tu de ton expérience sur Voltage ?
AT -
Lorsque j’avais 14 ans, j’écoutais Voltage, et mon rêve était d’en présenter le morning. Quinze ans plus tard, on me proposait de prendre les rênes de Voltage Réveille Paris… J’ai donc réalisé mon "rêve de gosse". Que demander de mieux ? J’en garde donc que du positif : un lien unique avec les auditeurs, des rencontres professionnelles formidables. J’ai travaillé avec une équipe géniale que je remercie encore (Nadia puis Fayole, Jordan de Luxe, Mikael…) et une direction à l’écoute, Sandra Marconi, Christophe Dalence, Laurent Dumay.

LLPR - As-tu des projets liés à la radio ?
AT -
Des projets… il est encore un peu tôt pour en parler. Cela dit, je suis ouvert à toutes nouvelles propositions !

LLPR - Quand animeras-tu ton dernier Voltage Réveille Paris de cette saison ?
AT -
Je ferai ma dernière le vendredi 1er juillet, de 5h30 à 9h… Une émission avec quelques surprises et pas mal d’émotion je pense, car je me suis beaucoup attaché à cette antenne formidable et à ses auditeurs. Voltage est une radio exceptionnelle avec une âme ! C’est rare.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 09:00 Euradionantes se développe en RNT