Aidons RSF à résoudre 10 crimes impunis

Dimanche 2 Novembre 2014



Ce dimanche 2 novembre a lieu la première "Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes". C'est l'occasion de faire appel à l'engagement de chacun et d'évoquer les dix crimes restés impunis.


Dans ces affaires, les criminels sont des gouvernements, des groupes armés ou des tueurs à gages. Les victimes sont des journalistes, visés en raison de leurs enquêtes sur la corruption, le trafic de drogue ou leurs critiques des autorités. Plus de 90% des crimes commis contre les journalistes ne sont jamais élucidés, et donc jamais punis.

En 10 ans, 800 journalistes ont été tués

Le cas de Nazeeha Saeed est emblématique : alors correspondante au Bahreïn pour la chaîne France 24 et la radio Monte Carlo Doualiya (France Médias Monde), elle a été torturée et battue par la police pour avoir participé à des manifestations pro-démocratiques. Le seul de ses agresseurs qui a été poursuivi a été acquitté.
Reporters sans frontières (RSF) se mobilise pour que justice soit faite dans le cas de Nazeeha, comme dans celui des autres journalistes emprisonnés ou assassinés, et dont les agresseurs ne furent jamais punis.

Pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes, vous pouvez vous mobiliser en utilisant le hashtag #FightImpunity en vous adressant directement par email ou par tweet aux chefs d’Etat des pays concernés pour demander que justice soit faite dans ces dix affaires emblématiques.
"Nous avons besoin d'un soutien massif et de moyens importants pour faire réagir les gouvernements sur ces cas emblématiques d'impunité" souligne Reporters sans frontières.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU