Africascope s'intéresse aux radios africaines

Lundi 22 Février 2016



Quelle est la notoriété des radios et TV africaines ? Quelles sont leurs parts d'audience ? Quelle place occupe la sphère digitale dans la consommation médias ? Et les réseaux sociaux, sont-ils actifs ?... Africascope est une étude pour connaître le paysage médiatique de l'Afrique (au niveau local, national et régional) pour en comprendre la consommation et les comportements adoptés, au global et par média.



TNS Sofres, référence des études marketing et d'opinion, publie aujourd'hui l'ensemble des résultats de l'édition 2015 d'Africascope soit un périmètre de 7 pays (Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal) représentant 18,6 millions d'individus âgés de 15 ans et plus.
Cette étude fait apparaître une audience radio plus contrastée par pays En moyenne, 72% des individus de 15 ans et plus y écoutent chaque jour la radio, soit 13,5 millions d'auditeurs par jour ... qui écoutent en moyenne 1h56 heures quotidiennement la radio.

La part des auditeurs quotidien est moins homogène d'un pays à l'autre par rapport à la télévision : au Cameroun seulement 1 personne sur 2 écoute tous les jours au moins une radio tandis qu'ils sont 9 sur 10 au Mali (pays qui présente autant de téléspectateurs que d'auditeurs quotidiens). Le Mali affiche aussi la durée d'écoute par personne la plus élevée, suivi de près par le Burkina Faso.
 

91% possédent une radio

98% des personnes résidant dans les pays couverts par l'étude Africascope possèdent un écran de télévision. Ils sont 91% à posséder une radio. Si le téléphone portable est possédé par quasiment 90% des personnes dans tous les pays, le Smartphone est quant à lui encore réservé à une minorité de personnes notamment au Cameroun et au Burkina Faso (7% et 5%) versus 19% sur l'ensemble du périmètre.
43% des individus de 15 ans et plus résidant au sein des pays couverts par l'étude Africascope sont internautes, soit 7,9 millions de personnes. Le Smartphone est le support le plus utilisé pour se connecter à Internet : 68% se connectent à Internet en premier lieu via leur mobile.

Internet : les réseaux sociaux d'abord

Africascope s'intéresse aux radios africaines
L'activité pratiquée la plus régulièrement est la consultation des réseaux sociaux : 82% des internautes les consultent au moins une fois par semaine, notamment au Sénégal (82%), en Côte d'Ivoire (92%) ou en RDC (88%). Facebook domine largement l'univers et présente le plus grand nombre de comptes quel que soit le pays du périmètre Africascope.
Internet est également plébiscité régulièrement pour d'autres activités, comme télécharger des fichiers audio ou vidéo (48%), rechercher des informations pour des raisons professionnelles (48%), consulter les sites internet d'actualité (45%), télécharger des applications pour smartphone ou tablette (44%), ou encore regarder des vidéos en ligne sur Dailymotion, YouTube,... (44%).


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille