La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Africa n°1 attire 15 000 nouveaux auditeurs

Vendredi 28 Avril 2017



La dernière enquête Médiamétrie en Île-de-France (vague janvier à mars 2017) marque une progression de 15 000 auditeurs pour Africa n°1 en comparaison avec la même période de 2016. Ce bon résultat intervient après une saison 2015-2016 en progression de 20 000 auditeurs quotidiens.



Hier matin, Dominique Guihot s'est félicité de ces bons résultats. "Ils nous font d’autant plus plaisir" a expliqué le Président d’Africa n°1 Paris, "que nous avons fait le choix ambitieux de proposer une grille généraliste, avec une large place faite à l’information africaine et française. Ce n’est pas toujours le chemin le plus simple pour accéder à l’audience, d’autant que nous avons en face de nous notamment une radio publique internationale dont les moyens sont sans comparaison avec les nôtres".

Un grille musclée et enrichie

Africa n°1 propose désormais chaque jour 10 rendez-vous d’information réalisés à Paris par ses équipes ou à Dakar dans le cadre de son partenariat avec BBC Afrique. Depuis le début de l’année, la radio est également très présente sur les grands événements comme la Coupe d’Afrique des Nations, dont la radio a acquis les droits pour l’ensemble des matchs cette année. Elle a couvert le FESPACO (le Festival de Cinéma de Ouagadougou) et le FEMUA (le festival des musiques urbaines d’Abidjan). La radio a également mis en place un dispositif spécial pour les élections présidentielles françaises et proposé une soirée spéciale dimanche pour les résultats et les commentaires avec un plateau d’invités, composé d’élus et de militants de la diversité.

Un développement soutenu en Afrique...

"Nous voulons affirmer notre position de radio de contenu tournée vers les cultures africaines" a également expliqué Dominique Guihot, et être une radio africaine de référence. "Notre développement en Afrique sur les plateformes numériques est spectaculaire. Nous avons aujourd’hui autant de fans sur Facebook à Abidjan qu’à Paris. La prochaine étape pour nous est notre développement dans les grandes capitales africaines en FM. Nous avons créé une filiale à Abidjan avec de nouveaux actionnaires, notamment africains pour développer une offre radio sur le Continent".

... mais pas en France

Africa n°1 Paris ambitionne également de promouvoir les cultures africaines dans les grandes villes de France. "Sur ce plan, c’est un échec" a souligné hier matin Dominique Guihot à La Lettre Pro de la Radio. "Nous avons été vingt fois candidat auprès du CSA depuis 10 ans, sans succès. Aujourd’hui, les cultures d’Afrique sub-saharienne ne sont plus représentées à la radio à l’exception de la Région Parisienne. C’est un grand paradoxe, alors que l’on ne cesse de vanter la relation de la France avec le Continent et le dynamisme de sa jeunesse. Sans parler de la fameuse communauté linguistique qui laisse penser parfois que l’avenir du français ne passe que par l’Afrique ! Mais nous continuerons à nous porter candidats".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 12:20 Paris : 232 000 auditeurs pour FIP