14 multiplex configurés en France

Mercredi 20 Mars 2013



Les éditeurs de la Radio Numérique Terrestre viennent d'accomplir un nouvel acte préparant son lancement en France. Selon les données collectées par le SIRTI, sur 19 multiplex préfigurés à Paris, Marseille et Nice, 14 d'entre eux ont trouvé le consensus en leur sein et ont notifié au CSA la désignation conjointe de leur opérateur de multiplex.


14 multiplex configurés en France
Dans chaque multiplex 9 radios sont regroupées pour émettre ensemble en numérique sur la même fréquence, chaque multiplex
devant désigner un opérateur à l'unanimité des éditeurs.

Ainsi sont "sur les rails" pour recevoir prochainement leur autorisation définitive : 6 multiplex à Paris composés de 54 radios, dont 23 radios nouvelles sur la zone, 4 multiplex à Marseille composés de 36 radios, dont 18 radios nouvelles sur la zone et 4 multiplex à Nice composés de 36 radios, dont 18 radios nouvelles sur la zone

Cette étape exigeait de trouver des accords unanimes entre éditeurs au sein de multiplex à la composition hétérogène, et ce au plus tard le 15 mars. C'était une véritable épreuve pour des éditeurs appartenant à toutes les catégories de radios, avec de nombreux nouveaux entrants, dans une profession où on veille habituellement à cultiver sa différence.

A Paris, Marseille et Nice, nos concitoyens vont pouvoir dans quelques mois capter de 36 à 54 radios en numérique hertzien, avec de 18 à 23 radios inédites dans chacune de ces zones. Sur des récepteurs captant aussi bien la FM que la RNT, déjà largement disponibles, ils vont pouvoir initier une nouvelle relation avec leurs radios tout en conservant les fondamentaux de ce média : mobilité, gratuité de l'écoute, anonymat des choix, proximité.
Les radios indépendantes ont pris toute leur part à promouvoir et défendre le projet de la Radio Numérique pour Tous, elles entendent bien y occuper toute leur place et appellent le CSA à saisir l'occasion de construire un paysage plus diversifié et pluraliste que celui de la FM.

14 multiplex configurés en France

Vers l'adoption d'un calendrier

La RNT devra corriger les injustices de développement qui se sont aggravées ces dernières années entre les radios, après le rendez-vous manqué du plan FM+ à l'occasion duquel les principaux groupes et réseaux nationaux ont bénéficié de quelque 1.000 nouvelles fréquences contre à peine 300 pour les 150 radios indépendantes françaises.
Le SIRTI appelle à l'adoption rapide d'un calendrier des prochains appels de la RNT, pour couvrir rapidement d'autres villes et régions, et pour donner une nouvelle chance aux éditeurs des 5 multiplex qui sont caducs. Il invite les pouvoirs publics à s'engager aux cotés des éditeurs de radio et du CSA, pour créer les conditions d'un lancement réussi de la RNT en France.

Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille