La Lettre Pro de la Radio & des Médias


126 000 : l’heure des bilans

Mercredi 16 Juillet 2014



D’aucuns diront que les stations qui apparaissent dans les résultats de cette quatrième et dernière 126 000 de la saison 2013-2014 auront mérité des vacances. Ils n’auront pas tort. Mais si certaines de ces stations pourront tranquillement se dorer la pilule en attendant la rentrée, d’autres devront profiter de cette période pour réviser et préparer la rentrée…


Cette quatrième et dernière 126 000 Radio, livrée ce matin par les équipes de Médiamétrie, a un double intérêt : elle propose d’abord un focus sur l’audience enregistrée par les radios sur la période comprise entre le mois d’avril et le mois de juin et elle permet indirectement de tirer un trait sur cette saison qui s’achève.
Que retenir de cette saison ? Le succès de NRJ incontestablement. La bonne forme d’Europe 1 surement. Une certaine érosion de l’audience de RTL aussi.

Difficile pour autant de tirer des plans sur la comète : l’audience se construit dans la durée. C’est un travail de longue haleine qui exige de bonnes fondations, de la patience, du temps, un peu de chance et n’ayons pas peur de le dire, probablement une certaine bonne étoile. Une constatation légitime à l’épilogue de cette saison : lorsque l’on est sur une bonne vague, la tendance veut que l’on y reste. Mais l’inverse est aussi vrai… Reprenons l’exemple de notre paquebot : un certain temps s’écoule entre l’arrêt des moteurs et l’arrêt du bateau.  A contrario, entre l’allumage et la vitesse de croisière, il faut aussi "laisser le temps au temps". Les perdants d’aujourd’hui sont-ils les gagnants de demain ? Allez savoir !

13 : le nombre porte-bonheur de NRJ

Pas de philosophie ce matin mais des mathématiques très concrètes : les DEA, QHM et PDA départagent toutes celles pour qui la 126 000 Radio impacte bien au-delà de cette journée officielle. Ne nous y trompons pas : les radios redoutent davantage les réactions des annonceurs discrets que celles des auditeurs criards.
Rue Boileau, aujourd’hui, ce sera champagne : l’équipe est parvenue à tenir le pari, un peu fou, de Jean-Paul Baudecroux qui avait fixé la barre des 13 points d’audience à atteindre. On y est. Une audience qui s’est construite dans la durée. Doucement mais surement : 12.3, il y a un an. 12.5, il y a 6 mois. Et 13 points ce matin. Que dire ? Bravo tout simplement.
Loin derrière, très loin derrière, les autres Musicales : la hausse pourtant continue de Fun Radio passerait presque inaperçue… Et pourtant, la station au Son Dancefloor semble, elle aussi, construire son audience dans la durée signant ce matin un très agréable 7 points venant récompenser les équipes de Sébastien Joseph et de Jérôme Fouqueray toujours en embuscade. Derrière encore Skyrock et Nostalgie semblent être à la traine. Ensuite, tout se joue sous les 5 points : RFM, RTL2, Virgin Radio, Chérie FM. Suivent Rire & Chanson et Nova "le Petit Poucet" de cette 126 000 Radio qui grappille quelques dizaines de points pour passer le cap du point symbolique d’audience.

RTL doit-elle s'inquiéter ? Oui !

Chez les Généralistes, chacune des stations est logée à la même enseigne : une baisse générale.
Si RTL tient encore la tête, la radio de la rue Bayard poursuit sa chute en avant entamée il y a quelques mois  en perdant plus d’un point en douze mois. Gageons que les adaptations attendues pour la rentrée permettront d'enrayer la baisse. Presque un point de perdu aussi pour France Inter. Europe 1 et RMC joue la carte d’une relative stabilité quant France Bleu limite la casse laissant seulement au passage un dixième de point sur un an.

Chez les Thématiques, France Culture (2.0) joue encore la stabilité : la station a trouvé son audience. Mais avec son actuel programme difficile de siphonner davantage chez les concurrents. Seules de vraies adaptations permettraient, peut-être, de gagner en audience. Même constat pour France Culture Musique (en baisse à 1.4) qui devrait probablement s'aligner sur sa rivale Radio Classique (2.2) pour élargir son audience. L'inquiétude demeure à France Info directement confrontée à un univers digital toujours plus rapide. Résultat : France Info affiche une (bonne) audience de 7.5 contre 8.2, il y a encore douze mois...

Félicitations au Groupement les Indés Radios : les 128 stations affichent un grande forme en frôlant les... 9 millions d'auditeurs par jour.
Avec 8.8 millions d'auditeurs (soit une hausse de 300 000 par rapport à la vague précédente déjà très élevée), les Indés Radios atteignent une audience cumulée de 16.6. Cette performance est d'autant plus forte que le média radio est en baisse de 500 000 auditeurs (80.6 % d'AC contre 81.6% auparavant).
Et parmi les 128 stations de groupement, il faut aussi saluer la performance de la radio Alouette : 668 000 auditeurs quotidiens pour une audience cumulée de 1.3 et une DEA de 1h46.
Aux Herbiers aussi on devrait savourer le champagne aujourd'hui...


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?