126 000 Médiamétrie : acte II

Mercredi 20 Janvier 2016



Croyez-en l'expérience de celles et de ceux qui décortiquent, d'une année sur l'autre, les quatre 126 000 d'une saison. Celle qui paraît en janvier est probablement de toutes, la plus pénible à vivre... Ce deuxième bulletin de notes vient souvent confirmer les résultats de la première vague. Mais, puisqu'il faut souvent un "mais", et en particulier lorsque l'on caresse les statistiques, la 126 000 a toujours ses raisons que la raison ne connaît point.


D’abord, et même si comparaison n’est pas raison, rappelons quelques résultats parus en novembre dernier concernant la première vague de cette saison. Comme d’habitude, le précédent classement était dominé par deux stations. NRJ avec 12 points d’audience cumulée s’était payée le luxe de dépasser RTL sur ce critère alors que cette dernière maintenait sans problème une position dominante en PDA. Seulement voilà, la 126 000 ne se résume pas seulement à ces seules deux radios. Le peloton et ses échappés suscitent heureusement un réel intérêt.


Alors, du 2 novembre 2015 au 3 janvier 2016, les prières pour la PDA, les oraisons pour l’audience cumulée, les alléluias pour la DEA ou les hosannas pour le QHM sont-ils montés tout droit dans les cieux de cette nouvelle et deuxième vague 126 000 ? 28 277 personnes de 13 ans et plus ont été confessées...

Europe 1 : le vent en poupe

Tenez... C'est curieux. Cette fois-ci, NRJ (11.7)  se fait damer le pion par RTL (12.0) en audience cumulée. RTL justement. Avec ses 12 points (en baisse sur un an), elle domine sans soucis ce nouveau et deuxième classement de saison avec 6.4 millions auditeurs/jour. Elle est suivie par France Inter (10.4), par Europe 1 (9.1), sur une bonne lancée (elle signe la seule progression des radios Généralistes), RMC à 7.9, stable d'une année sur l'autre mais qui signe une belle hausse sur une vague. Chez les Généralistes, France Bleu, à 7,4% d'audience cumulée, ferme le ban et attire plus de 3,9 millions d'auditeurs.
Profitons-en pour évoquer quelques DEA. Celle de RTL culmine à 2h19, celle de France Inter à 2h17, celle de France Bleu à 2h08, celle d'Europe 1 à 1h57 et celle de RMC à 1h56. C'est en moyenne 4 min de mieux qu'il y a un an.

Belle performance de Fun Radio

Chez les Musicales, hormis la domination écrasante de NRJ (seule station musicale au-dessus des 10 points), il faut là évoquer la performance de Fun Radio qui passe de 6.7 à 7.3 en audience cumulée et en une saison, enregistrant ainsi et parallèlement la plus longue DEA de cette catégorie : 1h50. La radio au "son dancefloor" réunit chaque jour 3.9 millions d'auditeurs. Voilà de quoi se friser les moustaches à la Rue Bayard en s'affichant comme la deuxième radio musicale de France en AC et en PDA (5.5).
Sinon ? Coup de chapeau à MFM Radio qui signe sa meilleure audience depuis 8 vagues sur l'ensemble des critères. Bravo aussi à Virgin Radio qui prouve qu'il faut laisser le temps au temps. Et Dieu sait que, dans nos sociétés actuelles, c'est devenu, un peu, compliqué... Virgin frôle la barre symbolique des 5 points, barre qui, espérons-le pour les équipes, sera, peut-être dépassée la prochaine fois...
 

Le vol en "Saint-Esprit" d'Alouette

Tel le faucon crécerelle, l'Alouette de Vendée maintient son vol en "Saint-Esprit". Première radio régionale de France, Alouette parvient à se maintenir au-dessus du point symbolique. L'équipe de Sébastien Lebois signe même, cerise sur le cake, une DEA en hausse de 11 min (à 1h44 contre 1h33 il y a un an). Avec 130 stations, le groupement les Indés Radios attire plus de 8.5 millions d'auditeurs chaque jour sur l'une des radios locales et régionales indépendantes.
Quant aux radios associatives (avec 562 stations), celles-ci enregistrent une légère baisse parvenant malgré tout à se maintenir au-dessus des deux points mais enregistrant une chute spectaculaire de leur DEA de 32 min...
Nul doute que les perdants d’aujourd’hui ne se laisseront pas escagasser par ces résultats. Ils disposent encore de six mois pour terminer la saison. Les diffuseurs, animateurs et journalistes en tête, doivent donc garder la gnac. Le troisième et avant-dernier tour de la 126 000 est d’ores et déjà annoncé pour la mi-avril. Cette vague concernera alors la période de janvier-mars 2016. Allez zou, on y croit.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >